Date de publication5 Aug 2020 - 1:05
Code d'article : 471502

La République islamique d’Iran présente un modèle de la sécurité mutuelle régionale

Taghrib (APT)
Le spécialiste des questions du Moyen-Orient a vérifié au début d’une réunion en ligne de l’agence Taghrib(APT) les raisons de l’opposition du Guide suprême iranien aux pourparlers bilatéraux avec les Etats-Unis. Il a indiqué que l’objectif des Etats-Unis à travers des pourparlers consiste à couper les relations iraniennes dans la région et la diminution de la capacité défensive de l’Iran.
La République islamique d’Iran présente un modèle de la sécurité mutuelle régionale
Dans un entretien en ligne avec le journaliste de l’agence Taghrib (APT), Jafar Ghanad-Bashi, spécialiste des questions du Moyen-Orient a analysé les dernières déclarations du Guide suprême de la Révolution islamique à propos de la puissance régionale de l’Iran dans la région.
 
Il est à noter que le Guide suprême iranien a précisé dans ses dernières déclarations à l’occasion de la fête de la Sacrifice avait indiqué que l’objectif des Etats-Unis dans la proposition des pourparlers bilatéraux avec l’Iran était un show médiatique et obligeait l’Iran à accepter la volonté de Washington. Le Leader iranien a insisté que l’Iran ne participait pas aux pourparlers dans une telle situation.
 
La demande répétée des Etats-Unis à la République islamique d’Iran pour les pourparlers bilatéraux est faite dans une situation où les responsables américains ne cherchent pas de pourparlers équitables dans lesquels les deux côtés soient gagnants. Les Américains veulent placer l’Iran dans la place d’un endetté pour qu’il renonce à exploiter ses capacités régionales, a indiqué Jafar Ghanad-Bashi.
 
Le Guide suprême iranien a lié la grandeur de l’Iran à la situation de la relation entre l’Iran et les organisations de la Résistance dans la région et a indiqué que les Etats-Unis cherchent à couper cette relation, a-t-il suivi.
 
Les efforts ciblés des Etats-Unis pour diminuer la puissance et les liens régionaux de la République islamique d’Iran sont faits alors que le système défensif de l’Iran est basé sur la sécurité générale et sur les plus récents modèles des parmi les principes défensifs des pays dans le monde, a-t-il marqué.
 
Aujourd’hui, en considérant les approches des pays dans la production, la vente et l’achat des armes les plus sophistiqués, la sécurité des pays et leur défense ne sont pas limités à leurs frontières. Et la majorité des pays dont les plus influents et les grands acteurs de la scène internationale tentent intégrer les forces ultras régionales dans leur organisation sécuritaire et avec ces facteurs ils essaient de contrer les menaces venus de l’extérieur. De manière, ces pays créent une forte force de dissuasion, a-t-il expliqué.
 
Le passé a montré que la République islamique d’Iran fait partie des pays de la région enflammée du Moyen-Orient qui achètent le moindre arme alors que la politique de défense et de dissuasion de notre pays est en position de force par rapport à d’autres pays du Moyen-Orient. L’Iran se sent indépendant de tout soutien étranger, a-t-il suivi.
 
Cette évolution importante est créée par différents facteur : d’un part, en se recourant à sa capacité scientifique nationale, République islamique d’Iran a pu produire des missiles qui ont pu augmenter le niveau de l’influence et de la puissance de l’Iran au niveau régional et ont créé une dissuasion considérable face aux menaces venues de l’extérieur, a affirmé M. Ghanad-Bashi.
 
 
D’autre part, grâce à cette augmentation de la capacité militaire, la République islamique a créé une sécurité réciproque. Des pays qui font partie de l’axe de la résistance se trouvent dans le rayon de l’influence de la République islamique d’Iran et en faisant partie à cet axe, ils continuent à procurer leur sécurité de manière réciproque, a-t-il poursuivi.
 
En fait la République islamique d’Iran a présenté un modèle de la sécurité régionale réciproque et essaie d’inviter les pays de cette région à faire attention aux intérêts communs de la sécurité régionale, a-t-il martelé.
 
Contrairement au régime sioniste qui possède des armes nucléaires et grâce à sa capacité balistique dans le but d’une dissuasion accrue l’Iran a pu renforcer sa place régionale et proposé le modèle de la sécurité général au Moyen-Orient, a insisté le spécialiste des questions du Moyen-Orient.
 
Cette situation est le fruit de l’indépendance politique et militaire de notre pays. Des acquis primordiaux et exceptionnels sont réalisés. Grâce à ces acquis, la République islamique d’Iran a pu résister à la demande américaine pour les pourparlers et au lieu d’accepter cette demande, l’Iran a pu arriver à un renforcement de sa capacité défensive et de son influence stratégique dans la région, a-t-il ajouté.
http://www.taghribnews.com/vdcdzf0oxyt05k6.4a2y.html
votre nom
Votre adresse email