Date de publication2 Aug 2020 - 0:21
Code d'article : 471156

Les grandes fêtes islamiques sont des symboles de l'unité et du rapprochement de l'oumma islamique

Taghrib (APT)
La Journée d'Arafa et la fête de la Sacrifice sont des symboles brillants pour la réalisation de l'unité et du rapprochement à Dieu. Nous espérons que l'oumma islamique recourt à son origine et à ses points communs pour une connaissance accrue et éloigner la réalisation de la distance au sein des musulmans.
Les grandes fêtes islamiques sont des symboles de l
Les grenades fêtes de l'islam sont des symboles de l'unité et du rapprochement islamique. En fait, ces jours sont des points communs et empêchent les musulmans d'être dispersés, a dit l'ayatollah Abbas-Ali Soleimani, membre du conseil suprême du Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques dans un entretien avec le journaliste de l'agence Taghrib (APT) en indiquant les rites du Hajj et de la Jornée d'Arafa.

La Journée d'Arafa est un des jours importants en islam. Dans cette journée, les musulmans doivent se recourir à leur origine pour acquérir une connaissance accrue de soi, a dit le représentant du peuple du Sistan-e-Baloutchistan dans le parlement des Experts à propos de la connaissance de la Journée d'Arafa et ses influences sur les musulmans.


La Journée de la fête de la Sacrifice est la journée où note nature divine est restaurée. Les musulmans doivent se préparer dans ce mois sacré et en accueillant ces jours sacrés, ils doivent essayer de comprendre les grandes journées de l'islam.

Les rites du Hajj sont des symboles brillants de l'unité qui arrive à son sommet. Ensuite, vient la Journée d'Arafa (connaissance), dans un endroit limité les pèlerins sont rassemblé de midi au coucher du soleil et crée un rassemblement spirituel. Une atmosphère pour rapprocher les cœurs, les pensées et les connaissances qui approfondissent l'unité et le rapprochement, a dit l'ayatollah Heydari Al-e-Kassiri, représentant du peuple de Khuzestân dans le parlement des Experts dans un entretien avec le journaliste de l'agence Taghrib (APT).

Les pèlerins après avoir lapidé le Satan comme un symbole de l'arrogance et des mauvaises pensées ils sont prêts de sacrifier tous leurs dépendances à la vie sur la Terre. Ils se rappellent la sacrifice du vénéré Ismaeel, l'ayatollah Heydari à propos des influences de la fête sacrée de la Sacrifice sur le monde musulman.

Tous ces rites sont un plan d'action pour l'oumma islamique. Les musulmans doivent savoir que pour la survie de l'islam et son renforcement, ils doivent sacrifier leur bien et leur vie pour se rapprocher à l'unité. Nous espérons qu'avec sa conscience et sa bon action, l'oumma islamique puisse éloigner les facteurs générant la dispersion, les divergences et la fossé au sein des musulmans, a-t-il ajouté.  

 
http://www.taghribnews.com/vdciwza5qt1ayz2.sbct.html
votre nom
Votre adresse email