Date de publication31 Jul 2020 - 4:37
Code d'article : 470988

La fête de la Sacrifice est le symbole de la grandeur de l'islam

Taghrib (APT)
Des membres du conseil suprême du Conseil mondial du rapprochement des écoles islamique ont exprimé que l'objectif de la tenue des cérémonies comme celles de la Journée Arafa et de la fête de la Sacrifice consistait à la création de l'unité et de la coordination, et soutenir les opprimés du monde. Ils ont invité tous à accomplir les rites de ces jours sacrés.
La fête de la Sacrifice est le symbole de la grandeur de l
J'insiste sur la grandeur et l'importance de cette fête de l'islam. La fête de la Sacrifice nous rappelle le vénéré Abraham qui voulait sacrifier son seul enfant qui devait être son soutien alors que ce noble prophète était vieux. C'était un examen de Dieu et l'amour envers ce dernier était l'objectif. La génération des prophètes est issu du vénéré Abraham à cause de cette amour envers Dieu, a dit Molawi Nazir Ahmad Salami, membre du conseil suprême du Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques dans un entretien avec le journaliste de l'agence Taghrib (APT).

La fête de la Sacrifice est l'une des fêtes très importantes pour les musulmans. Lors de cette journée, l'oumma islamique doit aider les gens modestes et diviser la chaire du sacrifice en trois parties selon la recommandation du noble prophète de l'islam: une partie aux pauvres, une autre partie à la famille et la dernière partie aux proches, a-t-il indiqué.

Ces actes vise deux objectifs: premier; la création et le renforcement de l'esprit de l'unité de l'oumma de l'islam et deuxième; la neutralisation des complots des ennemis de l'islam. Ces deux objectifs éloignent les questions qui entraînent la dispersion, a-t-il suivi.

La Journée d'Arafa et la fête de la Sacrifice font partie des journées heureuses qui rassemblent chaque année les musulmans du monde dans les journées du Hajj. Cette année, à cause de la pandémie du nouveau coronavirus, l'oumma islamique est privée de cette grande occasion d'adoration de Dieu, a dit Molawi Essagh Madani, membre du conseil suprême du Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques dans un entretien avec le journaliste de l'agence Taghrib (APT).

Les vêtements identiques des pèlerins de la maison de Dieu font partie des caractéristiques des rites du Hajj qui insistent sur l'unité de l'oumma islamique, a marqué le conseiller spécial du secrétariat du conseil de la planification des écoles sunnites de l'Iran.

Malgré que nous sommes privé cette années des rites du Hajj surtout de la présence dans les cérémonies d'Arafat et de la fête de la Sacrifice dans la maison de Dieu, mais nous espérons que le plus tôt possible, ce mal (coronavirus) soit éloigner de l'oumma islamique et encore la voix des pèlerins du Hajj soit être entendue dans le monde pour la démonstration de la grandeur spirituelle du monde musulmans dans le désert d'Arafat, a-t-il ajouté.
 


 
http://www.taghribnews.com/vdcaawnya49n0o1.z5k4.html
votre nom
Votre adresse email