Date de publication25 Jun 2019 - 15:35
Code d'article : 426745

La participation des pays arabes au sommet de Manama ne signifie pas la normalisation des relations avec le régime sioniste

Taghrib (APT)
La conférence de Manama est un examen pour mesurer la résistance de l'oumma arabe dans la question palestinienne et la présence des pays arabes et musulmans ne signifie pas la normalisation des relations avec le régime sioniste, a dit un membre de la commission de la sécurité nationale du parlement iranien.
La participation des pays arabes au sommet de Manama ne signifie pas la normalisation des relations avec le régime sioniste
Tous les partis et les groupes palestiniens ont condamné ce sommet en déclarant ne pas y participer. La conférence de Manama est un examen pour mesurer la résistance de l'oumma arabe dans la question palestinienne et cela ne signifie pas la normalisation des relations avec le régime sioniste, a déclaré Massoud Goudarzi, membre de la commission de la sécurité nationale du parlement iranien dans un entretien avec le journaliste de l'agence Taghrib (APT).

La question de la Palestine était et sera la question  la plus stratégique de l'oumma arabe et islamique. Le sommet de Manama pourrait être qualifié comme un pas pris dans le sens inverse de la paix au Moyen-Orient. L'objectif du sommet est de garantir la sécurité du régime sioniste au Moyen-Orient à l'aide des acteurs régionaux, a-t-il précisé.

Le Deal du siècle est la dernière mesure des Etats-Unis dans l'intérêt du régime sioniste. Il y avait aussi des plans qui niaient les droits des Palestiniens. C'est pourquoi, ils ont connu l'échec, a-t-il ajouté.

 
votre nom
Votre adresse email