Nouvelle alerte de l'ONU: Le Yémen en guerre au bord d'une "catastrophe majeure"

Taghrib (APT)
Un haut responsable de l'ONU a averti samedi que le Yémen en guerre était au bord d'une "catastrophe majeure", au moment où de nouveaux combats meurtriers ont eu lieu à Hodeida, ville stratégique de l'ouest de ce pays pauvre de la péninsule arabique.
date de publication : Sunday 2 December 2018 08:48
Code d'article: 382196
 
Ravagé par un conflit dévastateur depuis près de quatre ans entre ancien président Mansour Hadi aidé militairement par les alliés saoudiens et émiratis, et les révolutionnaires Houthis soutenus, le Yémen est menacé par la famine selon l'ONU qui tente d'organiser des consultations pour trouver un règlement politique.
 

Mark Lowcock, secrétaire général adjoint pour les affaires humanitaires de l'ONU, achève samedi une visite au Yémen où il s'est rendu à Sanaa, la capitale yéménite aux mains des Houthis, et à Aden, la grande ville du sud du pays où siège les hommes d'Abd Rabbo Mansour Hadi.

"Le Yémen est au bord d'une catastrophe majeure", a prévenu M. Lowcock dans un communiqué publié au terme de sa mission, ajoutant que la situation humanitaire s'était détériorée depuis son dernier séjour dans le pays en octobre 2017.

"Mais il n'est pas trop tard", a-t-il tenu à souligner en réclamant de nouvelles aides humanitaires pour l'année 2019.

Selon lui, "le Yémen est le théâtre de la plus large opération humanitaire au monde, mais en 2019 celle-ci doit encore être plus importante". Les donateurs ont fourni en 2018 2,3 milliards de dollars pour le plan d'aide, soit 80% des besoins du pays.

- "A peine ouvrir les yeux" -

Il y a davantage de cas de malnutrition en raison du conflit et de la crise économique. "J'ai vu des enfants émaciés si mal nourris qu'ils parvenaient à peine à ouvrir leurs yeux. L'aide humanitaire aide beaucoup de ces enfants à se remettre", a poursuivi le responsable de l'ONU.

Mais, selon lui, il y a aussi des enfants, qui font "une rechute car leurs familles n'ont tout simplement pas les moyens d'acheter à manger ou à leur fournir un traitement médical adéquat".

D'après l'ONU, au moins 14 millions de déplacés sont en situation de pré-famine dans le pays où quelque 10.000 personnes ont péri dans le conflit depuis 2015.

La crise politique du Yémen est devenue une crise humanitaire lorsque l'Arabie saoudite et ses alliés se sont entré en guerre dans ce pauvre pays du péninsule arabique.
 
Share/Save/Bookmark