Les frappes israéliennes ne sont pas resrées sans réponse

Taghrib (APT)
La bande de Gaza a connu une poussée de fièvre prolongée lundi jusque tard dans la nuit, l'armée israélienne a frappé lourdement l'enclave.
date de publication : Tuesday 13 November 2018 12:47
Code d'article: 376871
 
Au moins trois Palestiniens ont été tués dans les attaques qui ont fait un mort et des dizaines de blessés du côté israélien, dont l'une se trouve dans un état critique.

Cette escalade est survenue après des mois de tensions qui font redouter une quatrième guerre en dix ans entre le régime hébreu et le Hamas qui gouverne l'enclave palestinienne sous blocus, coincée entre les territoires palestiniens occupés, l'Egypte et la Méditerranée.

Rien ne permettait de dire lundi soir si ces tensions, comme de précédents épisodes, allaient retomber ou si l'escalade allait se poursuivre et faire avorter les efforts déployés depuis des semaines pour parer une nouvelle confrontation.

L'armée israélienne a mobilisé des renforts et des moyens significatifs et déployé des batteries antimissiles supplémentaires, a dit un porte-parole, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus. Un journaliste de l'AFP a vu des tanks acheminés en direction de la bande de Gaza, une scène familière dans les périodes d'alarme.

L'envoyé spécial de l'ONU Nickolay Mladenov a dit continuer à travailler avec l'Egypte voisine pour éloigner Gaza des "bords de l'abîme". "L'escalade des dernières 24 heures est extrêmement dangereuse et inconsidérée", a-t-il tweeté.


 
Share/Save/Bookmark