Mahmoud Abbas profite du 14e anniversaire du décès d'Arafat pour attaquer le Hamas

Taghrib (APT)
Les Palestiniens ont marqué dimanche à Ramallah, en Cisjordanie occupée, le 14e anniversaire de la mort du dirigeant palestinien Yasser Arafat, qui demeure le symbole de leur cause, aujourd'hui dans l'impasse politique sur fond de divisions internes.
date de publication : Monday 12 November 2018 10:14
Code d'article: 376447
 
Mahmoud Abbas profite du 14e anniversaire du décès d
 Yasser Arafat est décédé en France le 11 novembre 2004, à 75 ans, les Palestiniens accusant Israël de l'avoir empoisonné.

Une enquête française n'a pas trouvé de traces validant cette hypothèse mais elle est endossée par les Palestiniens qui s'en tiennent à une autre investigation --suisse-- s'orientant vers un empoisonnement.

Entouré de hauts dignitaires palestiniens, le successeur de Yasser Arafat, Mahmoud Abbas, est allé fleurir sa tombe dimanche, saluant "le chef de la nation et le chef des martyrs".

Il en a profité pour dénoncer des attaques menées contre la cause palestinienne par, d'un côté les Etats-Unis qui entendent négocier un accord "ultime" de paix entre Israël et les Palestiniens, et de l'autre le Hamas, mouvement islamiste au pouvoir à Gaza, à couteaux tirés avec le Fatah que dirige le président palestinien.

"Il existe un complot américain à travers l'accord +ultime+ et les Israéliens conspirent pour qu'il soit mis en oeuvre. Un autre complot, du Hamas, vise à perturber l'établissement d'un Etat palestinien indépendant", a déclaré M. Abbas qui se sent être trahi par les Américains.
 

Alors que les négociations avec les Israéliens sont au point mort, l'Autorité palestinienne a coupé les ponts avec l'administration américaine après l'annonce il y a un près d'un an par le président Donald Trump de la reconnaissance d'Al-Qods (Jérusalem) comme capitale d'Israël. Les Palestiniens espèrent faire de cette ville la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.


 
Share/Save/Bookmark