Soueïda : détails sur l'opération de libération des otages

Taghrib (APT)
L’offensive ayant conduit à la libération des otages de Soueïda est la première opération commando de l’armée syrienne contre l’occupant américain et ses supplétifs dans les zones frontalières entre la Syrie et l’Irak. Alors qu’aucune victime n’est à déplorer du côté de l’armée syrienne, l’opération s’est soldée par la mort de huit terroristes, dont des ressortissants étrangers, l’arrestation d’un autre et la destruction de trois véhicules leur appartenant.
date de publication : Saturday 10 November 2018 14:23
Code d'article: 375962
 
Soueïda : détails sur l
Lors des opérations, l’armée syrienne a libéré au total 19 femmes et enfants druzes qui avaient été enlevés cet été par le groupe terroriste Daech dans la province de Soueïda, dans le sud de la Syrie, a rapporté hier l’agence syrienne SANA, qui a livré un rapport détaillé sur l’opération contre les positions des terroristes à Humaymah, au nord-est de Palmyre.
 

Frustrés par l’assaut de l’armée syrienne, les terroristes de Daech y ont tout d’abord résisté, mais ont fini par tirer sur deux enfants sortis de leurs véhicules. L’un des deux avait 8 ans et est mort sur le coup, tandis que l’autre en avait 13 et a succombé à ses blessures en dépit des soins médicaux.

Les tirs des snipers de l’armée syrienne sur les éléments terroristes ont en grande partie contribué à mettre fin aux affrontements.

Selon un commandant sur le terrain à Humaymah, des renseignements détaillés sur les agissements des terroristes dans les zones entre l’Irak et la Syrie ainsi que sur les lieux où ils avaient dissimulé les femmes et les enfants, ont montré que les individus libérés étaient bien les habitants de Soueïda pris en otage par le groupe takfiriste qui voulaient les transférer de Tulul al-Safa vers un endroit inconnu.

Le commandant a souligné aux journalistes que l’armée syrienne n’avait rien laissé au hasard pour mener à bien cette opération minutieusement préparée dans la région de Humaymah.

Alors qu’aucune victime n’est à déplorer du côté de l’armée syrienne, l’opération s’est soldée par la mort de huit terroristes, dont des ressortissants étrangers, l’arrestation d’un autre et la destruction de trois véhicules qui leur appartenaient, a confié le responsable militaire à SANA.

Transférés hier soir à Soueïda, les otages libérés ont chaleureusement remercié l’armée syrienne, affirmant que leur confiance en armée n’avait jamais été ébranlée et qu’ils étaient sûrs que celle-ci leur viendrait en aide.

Les terroristes de Daech ont libéré le 20 octobre deux femmes et quatre enfants parmi une trentaine d’individus qu’ils avaient enlevés le 25 juillet suite à une série d’attentats suicides et d’assauts visant les positions de l’armée syrienne à Soueïda. Les attaques lancées depuis la région d’al-Tanf, occupée par Washington, ont fait plus de 250 morts.

Entre-temps, Daech avait décapité en août un étudiant, tué une femme de 25 ans début octobre et annoncé le décès d’une femme de 65 ans.
Share/Save/Bookmark