Après le séisme, la mousson menace l'Indonésie

Taghrib (APT)
Un mois après le séisme et le tsunami, la ville indonésienne de Palu est menacée d'une grave crise sanitaire du fait de torrentielles pluies de mousson qui risquent de favoriser la propagation du paludisme et de la dengue.
date de publication : Sunday 28 October 2018 10:34
Code d'article: 372457
 
Des quartiers entiers de cette agglomération de l'ouest de l'archipel des Célèbes avaient été réduits à néant le 28 septembre par le séisme de magnitude 7,5 et le raz-de-marée qui avait suivi.
 
La catastrophe a fait au moins 2.200 morts et plus de 220.000 déplacés. Mais des milliers d'autres habitants sont portés disparus depuis que certains districts se sont littéralement enfoncés dans la terre en raison des secousses telluriques, un processus connu sous le nom de liquéfaction.

Et pour tenter de lutter contre les maladies, les autorités ont aspergé de désinfectant par hélicoptère certains quartiers de Palu, où 5.000 corps pourraient être en train de pourrir dans les ruines.

Elles tentent également d'empêcher la prolifération d'espèces vectrices de maladies, comme les mouches, les cafards ou les rats.

Mais des ONG font d'ores et déjà état d'une hausse des cas de diarrhée et d'infection respiratoire, ainsi que de cas suspects de maladies véhiculées par les moustiques, comme le paludisme ou la dengue.
 
 
 


     
Share/Save/Bookmark