Le régime israélien est obligé de reporter sine die la démolition d'un village bédouin en Cisjordanie

Taghrib (APT)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a suspendu jusqu'à nouvel ordre le projet de démolition d'un village bédouin dans la Cisjordanie occupée qui avait attiré l'attention dans le monde entier, ont annoncé dimanche ses services.
date de publication : Sunday 21 October 2018 11:36
Code d'article: 370416
 
Khan al-Ahmar est un village de tôle et de toile où vivent environ 200 Bédouins à l'est de d'Al-Qods (Jérusalem), entre deux colonies israéliennes. Il est devenu emblématique du sort de communautés confrontées à l'occupation et la colonisation.

Les autorités israéliennes donnaient à ses habitants jusqu'au 1er octobre pour partir en démolissant toute construction. Le sort de ce village a suscité la préoccupation de certains pays, dont huit membres de l'Union européenne, dont la Belgique, qui ont appelé en septembre "à revoir leur décision".

Mercredi, le procureur de la Cour pénale internationale avait prévenu Israël qu'une "évacuation par la force" risquait de constituer un crime de guerre. Les habitants ont refusé jusqu'ici de partir d'eux-mêmes, incitant les forces de sécurité à se préparer à détruire les lieux.

L'ordre de quitter le village a fait suite à des années de bataille juridique, jusque devant la Cour suprême, après l'échec de négociations sur un éventuel déplacement.

Israël occupe illégalement depuis un demi-siècle la Cisjordanie. Plusieurs communautés de bédouins se sont installées à l'est d'Al-Qods (Jérusalem), dans un secteur où, selon des ONG de défense des droits de l'Homme, Israël projetterait d'étendre la colonisation.
Share/Save/Bookmark