Al-Tanf :les Américains recrutent réfugiés syrien

Taghrib (APT)
Cela fait déjà une vingtaine de jours que les forces américaines basées dans le camp de Rukban ont lancé une campagne pour recruter de jeunes syriens. Leur objectif consiste à renforcer la sécurité autour de ce camp mais aussi et surtout, autour de la base d’al-Tanf.
date de publication : Tuesday 16 October 2018 12:50
Code d'article: 368935
 
Al-Tanf :les Américains recrutent réfugiés syrien
Selon le journal arabophone Rai al-Youm qui cite des sources concordantes, les soldats recrutés au cours de cette campagne reçoivent un salaire de 600 dollars américains chacun, portent des uniformes américaines et reçoivent des entraînements militaires.

Alors que l’armée syrienne fait revenir chaque jour un peu plus de terrains sous la souveraineté du gouvernement légitime de Damas, les Américains, eux, au lieu de préparer leur retrait de la Syrie, tentent de maintenir et de renforcer leurs forces dans ce pays.

Ces évolutions interviennent alors qu’en vertu d’un accord conclu entre les Russes et les Américains, le camp de Rukban devait être démantelé. Les quelques 80 000 civils syriens qui y sont détenus devaient être transférés vers leurs villes et villages dans les différentes régions de la Syrie. Et les groupes armés soutenus par Washington stationnés aux alentours du camp devaient être évacués vers le Nord et plus précisément vers la ville de Jarablus près de la frontière turque.

Cet accord s’est heurté à la contestation de la Turquie qui refuse d’accueillir des hommes armés d’origine syrienne dans cette zone. En revanche, la Turquie y a construit des cités, rien que pour y héberger des insurgés d’origine étrangère plus susceptibles de soutenir les ambitions néo-ottomanes d’Ankara comme le parti du Turkestan.

La partie américaine a plus d’une fois prétendu être prête à s’acquitter de ses engagements, ce qui n’a pas encore été le cas. Les Américains se permettent même de proposer un marché en échange de la réalisation de leurs engagements ; ils veulent s’assurer des concessions sur divers sujets, y compris les points de passage sur la frontière syro-irakienne, les champs pétroliers sur la rive est de l’Euphrate ainsi que le renforcement des positions des Kurdes.


Pour sa part, la Turquie semble avoir prétexté les penchants séparatistes kurdes comme une menace à sa sécurité pour pouvoir maintenir ses forces à l’est de l’Euphrate, dans l’espoir d’empocher des sommes intéressantes par le transit du pétrole en provenance de l’Euphrate-Est.

À noter également qu’aux côtés des forces américaines dans la base d’al-Tanf, se trouvent aussi des forces norvégiennes et britanniques. Toutes ces forces étrangères soutiennent chacune un ou plusieurs groupes terroristes dont Maghaweir Al-Thawrah, Force d’Ahmed al-Abdo et Liwa al-Qaryatayn.

Le camp Rukban et la base américaine illégitime d’al-Tanf se trouvent dans le triangle frontalier syro-jodano-irakien.
Share/Save/Bookmark