Les mines, autre fléau de la guerre saoudienne au Yémen

Taghrib (APT)
Dans l'ouest du Yémen, Imad et sa petite soeur Alia ont été doublement frappés par le malheur: après avoir perdu leur père dans l'explosion d'une mine, ils ont été chassés de leur village.
date de publication : Tuesday 2 October 2018 15:27
Code d'article: 364510
 
Dans le conflit qui fait rage depuis 2015 dans ce pays le plus pauvre de la péninsule arabique, des enquêteurs de l'ONU ont déclaré en août que tous les acteurs avaient commis des crimes de guerre potentiels.

La coalition sous commandement saoudien, alliée d'Abd Rabbo Mansour Hadi, a mené des raids aériens ayant tué des civils, dont des enfants, dans des zones tenues par les révolutionnaires.

Agés de sept et six ans, Imad et Alia habitaient avec leurs parents dans le village d'Al-Dunain, dans la province côtière de Hodeida âprement disputée par les révolutionnaires et les forces prosaoudiennes.

Leur maison, raconte leur mère Fethiyeh Fartout, était entourée de mines posées par les combattants.

Un jour, alors que son mari se rendait au marché, il a été tué sur une route "parsemée de mines antipersonnel" dans le district de Hays, théâtre de combats quotidiens.

 
Share/Save/Bookmark