Attaque de Boko Haram sur le lac Tchad

Taghrib (APT)
Six personnes, dont deux militaires, ont été tuées dans la nuit de vendredi à samedi dans une attaque sur les rives tchadiennes du lac Tchad du groupe extrémiste Boko Haram, qui a perdu 17 terroristes abattus par l'armée, a-t-on appris samedi de sources sécuritaire et militaire.
date de publication : Saturday 29 September 2018 16:51
Code d'article: 363377
 
Attaque de Boko Haram sur le lac Tchad
 
 
"Deux militaires, trois agents des Eaux et forêts et un douanier ont trouvé la mort dans une attaque dans la nuit de vendredi à samedi des localités tchadiennes de Moussarom et Ngueleya, situées sur le lac Tchad, à quelques dizaines de kilomètres au sud de la ville de Baga Sola", a indiqué une source securitaire à l'AFP.

"Après leur attaque les assaillants se sont repliés", a précisé cette source.

"Dix-sept éléments de Boko Haram ont été tués", a indiqué samedi le porte-parole de l'armée tchadienne, le colonnel Azem, qui ne reconnaît que trois autres morts (un militaire, un agent des Eaux et forêts et un civil) dans l'attaque.

Le dernière assaut du groupe nigérian Boko Haram du côté tchadien du lac Tchad remonte au 22 juillet: 18 civils avaient été tués dans un village au sud de Daboua, une sous-préfecture tchadienne non loin du Niger.

En mai 2018, toujours au Tchad, six personnes, principalement membres des forces de l'ordre, avaient été tuées par des insurgés de Boko Haram à Gabalami, non loin de Kinassarom, sur une île du lac.


 
Share/Save/Bookmark