Turquie: Arrestations lors d'une manifestation de soutien à des ouvriers

Taghrib (APT)
La police turque a interpellé samedi soir à Istanbul une vingtaine de personnes qui manifestaient en soutien aux ouvriers du nouvel aéroport, eux-mêmes été visés par des arrestations après avoir dénoncé leurs conditions de travail.
date de publication : Sunday 16 September 2018 16:46
Code d'article: 359595
 
Turquie: Arrestations lors d
Un photographe de l'AFP, Bülent Kiliç, a également été interpellé, puis relâché deux heures plus tard.
 

Plusieurs dizaines de personnes ont tenté de se réunir samedi soir en soutien à des ouvriers travaillant sur le chantier du troisième aéroport d'Istanbul, censé ouvrir fin octobre.

Mais les forces de l'ordre sont immédiatement intervenues pour disperser les manifestants, et en ont interpellé au moins une vingtaine, a constaté une journaliste de l'AFP.

Cette manifestation avait été organisée en réaction à l'arrestation de plusieurs centaines d'ouvriers dans la nuit de vendredi à samedi après une manifestation de protestation contre leurs conditions de travail.

"500 ouvriers du troisième aéroport ont été arrêtés", avait tweeté dans la matinée la Confédération des syndicats révolutionnaires de Turquie (Disk).

Ces arrestations faisaient suite à une manifestation des ouvriers vendredi devant le chantier de l'aéroport, l'un des nombreux gigantesques projets lancés sous la houlette du président Recep Tayyip Erdogan.

Les manifestants déplorent des décès et des accidents sur le chantier ainsi que de mauvaises conditions de vie dans leurs logements sur place.

Selon les témoignages recueillis par le quotidien d'opposition Cumhuriyet, certains ouvriers se plaignent notamment de puces et de punaises de lit.

L'entreprise chargée de l'exploitation de l'aéroport, IGA, a publié un communiqué vendredi soir, affirmant que la direction avait rencontré les ouvriers et promis que des mesures seraient prises "au plus vite" pour régler les problèmes soulevés.

Interrogée samedi, une porte-parole s'est refusée à tout commentaire sur les arrestations.

Le mot-dièse en soutien à ces travailleurs, "Nous ne sommes pas des esclaves" (#köledegiliz), était parmi les plus partagés en Turquie samedi.


 
Share/Save/Bookmark