L'administration de Trump est toujours ébranlée

Taghrib (APT)
Deux anciens conseillers de Donald Trump ont rejeté mardi la description d'une Maison Blanche plongée dans le chaos, faite par le célèbre journaliste d'investigation Bob Woodward dans son dernier livre, sans toutefois démentir certaines anecdotes explosives.
date de publication : Wednesday 12 September 2018 12:41
Code d'article: 358269
 
L
Selon "Fear: Trump in the White House", publié mardi aux Etats-Unis, l'ancien conseiller économique du président américain Gary Cohn et Rob Porter, un ex-conseiller, figurent parmi les hauts responsables qui oeuvreraient pour empêcher le président américain, décrit comme inculte, colérique et paranoïaque, de déraper.
 

"Ce livre ne rapporte pas correctement l'expérience que j'ai eue à la Maison Blanche", a écrit Gary Cohn dans un communiqué envoyé au site américain Axios. "Je suis fier d'avoir servi le gouvernement et je continue de soutenir le président et son programme".

Pour sa part, Rob Porter a indiqué à plusieurs médias avoir été "frappé par le portrait sélectif et souvent trompeur fait du président et de son gouvernement".

Les deux anciens conseillers ne désignent toutefois pas de faits précis qui seraient incorrects. Et aucun ne dément avoir parlé à Bob Woodward.

Gary Cohn est notamment au coeur d'une des anecdotes qui a fait le plus de bruit: il aurait, selon Bob Woodward, volé une lettre sur le bureau du président américain, afin d'éviter qu'il ne la signe et retire ainsi les Etats-Unis d'un accord commercial avec la Corée du Sud.

 
Share/Save/Bookmark