Les Yéménites ont dénoncé la dépréciation du riyal

Taghrib (APT)
Les Yéménites ont manifesté contre l’impression de billets yéménites par les agresseurs et leurs mercenaires et la flambée des prix des produits de consommation courante.
date de publication : Saturday 8 September 2018 12:26
Code d'article: 356857
 
Les Yéménites ont dénoncé la dépréciation du riyal
Ce vendredi 7 septembre, des milliers d’habitants de Sanaa, la capitale yéménite, sont descendus dans la rue pour protester contre les mesures prises par les mercenaires à la solde de l’Arabie saoudite, qui ont imprimé de faux billets yéménites, aggravant ainsi la hausse des prix.

« L’augmentation des prix et la dépréciation du riyal yéménite sont les résultats des politiques destructrices menées par les agresseurs, qui ont déclenché une guerre économique ciblée contre le peuple yéménite afin de faire main basse sur les richesses, les ressources et les voies navigables stratégiques du Yémen. Ils tentent d’appauvrir le peuple libre du Yémen en pillant ses richesses et en réduisant à néant ses capacités », a averti le membre du Comité suprême économique et vice-ministre des Finances du Yémen.

« Ils croient qu’avec la politique pour laquelle ils ont opté, ils peuvent nous faire céder. Ils n’ont pas pu atteindre leur objectif par la guerre. Maintenant, ils croient pouvoir y parvenir en menant une guerre économique, en provoquant la pauvreté et la famine », a-t-il ajouté.

Le blocus aérien, maritime et aérien imposé au peuple yéménite depuis de le début de l’offensive saoudienne, le transfert de la banque centrale de Sanaa à Aden avec l’aide des États-Unis et d’Israël, la mainmise des mercenaires saoudiens sur les revenus pétroliers et gaziers, les recettes fiscales et douanières, l’impression de plus 8 milliards de riyals de billets par le gouvernement à la solde de l’Arabie saoudite et le retrait des devises du marché pour les remettre aux banques des agresseurs, notamment Al Ahli Bank en Arabie saoudite, ont tous contribué à la dépréciation du riyal et à la hausse des prix.
Share/Save/Bookmark