Six personnes ont été tués dans les heurtes à bassoura en Irak

Taghrib (APT)
La ville irakienne de Bassora a connu mardi sa journée la plus sanglante depuis le début des troubles sociaux il y a deux mois, avec la mort de six manifestants lors de nouvelles protestations contre l'inaction des autorités.
date de publication : Wednesday 5 September 2018 15:00
Code d'article: 356244
 
En soirée, des milliers de manifestants sont de nouveau partis à l'assaut du siège du gouvernorat à Bassora, qui symbolise pour eux l'impéritie des responsables incapables de fournir infrastructures et services de base dans la province la plus riche en hydrocarbures du pays.
 
Mardi, "six manifestants ont été tués et plus de 20 blessés", a affirmé à l'AFP Mehdi al-Tamimi, chef du Conseil gouvernemental des droits de l'Homme dans la province. Il a accusé les forces de l'ordre d'avoir "ouvert le feu directement sur les manifestants".

Des vidéos tournées à la morgue montre deux jeunes gens ensanglantés allongés sur des lits, l'un d'eux atteint à la tempe par une balle.

Lundi tard le soir, un autre jeune manifestant, Mekki Yasser Achour, a succombé à un tir attribué également par M. Tamimi aux forces de l'ordre.

Ses funérailles se sont transformées dans l'après-midi à Bassora en manifestation, partie de la morgue jusqu'au siège du gouvernorat, au cours de laquelle des civils en armes ont tiré en l'air pour honorer le "martyr".
 

La marche funéraire a ensuite dégénéré en bataille rangée entre manifestants et forces de l'ordre qui les ont dispersés à coups de gaz lacrymogènes et par des tirs en l'air, selon des correspondants de l'AFP sur place.
Share/Save/Bookmark