Le Liban met le régime israélien en garde

Taghrib (APT)
Le président libanais appelle Washington à mettre en garde Israël contre toute violation de la souveraineté libanaise.
date de publication : Saturday 25 August 2018 13:17
Code d'article: 353079
 
Lors d’une rencontre entre Michel Aoun et Robert Story Karem, secrétaire adjoint à la Défense des États-Unis chargé de la politique de sécurité internationale, tenue ce vendredi 24 août dans le palais Baabda, le président libanais a appelé Washington à faire pression sur Israël pour qu’il mette un terme à ses graves atteintes à la souveraineté libanaise, en particulier aux violations continues de son espace aérien par des bombardiers de Tel-Aviv afin d’attaquer les territoires syriens.

En février 2018, un avion espion israélien avait été intercepté dans l’espace aérien libanais.

Michel Aoun a assuré Robert Story Karem du respect scrupuleux de la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU, approuvée en 2006 pour mettre fin à la guerre de 33 jours entre le Hezbollah et Israël.

Les deux parties ont discuté du renouvellement du mandat de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL), qui expire à la fin du mois.

M. Aoun a notamment souligné « l’importance du soutien de Washington pour renouveler le mandat de la FINUL, sans aucune modification de ses fonctions, de ses effectifs et de son budget, car cela contribue au maintien de la stabilité ».

« Nous espérons que les États-Unis adopteront une politique de promotion de la paix au Moyen-Orient et dans le monde, car cela apporterait la tranquillité et la stabilité à tout le monde », a déclaré M. Aoun.

Aoun n’a pas hésité à vanter la performance de l’armée libanaise, qui a vaincu les terroristes de Daech dans l’Est libanais et accompli toutes les tâches qui lui avaient été confiées pour le maintien de la stabilité, le démantèlement des noyaux terroristes actifs ou inactifs et le contrôle des camps de réfugiés.

Michel Aoun a souligné sa volonté d’entamer un dialogue sur la stratégie défensive après la formation du nouveau gouvernement.
Share/Save/Bookmark