Tension diplomatique Riyad-Ottawa : belle opportunité pour les EAU?

date de publication : Sunday 12 August 2018 17:01
Code d'article: 350393
 
 

 
Après sa rupture diplomatique avec Riyad, le Canada prêt à fournir ses armements aux EAU en guerre contre le Yémen. ©Radio Canada
 
Comme si MBS le fait exprès : à chaque erreur géostratégique, l'Arabie de Ben Salmane perd du terrain au profit des Émirats de Ben Zayed et l'affaire canadienne ne fait pas exception à la règle. Les Émirats arabes unis (EAU) souhaitent désormais occuper la place laissée vacante par Riyad. 
Mohammed ben Zayed, prince héritier d'Abou Dhabi, a déjà commencé ses agissements en vue de conclure un accord d’achat d’armement avec le Canada, rapporte le site d’information émirati, UAE 71. Pour le prince héritier émirati, Mohammed ben Zayed, souvent désigné sous le nom de MBZ, la conclusion d’un accord d’achat d’arme avec Ottawa est importante puisque ses "ambitions expansionnistes n'ont pas de limite " et que surtout "MBS fait tout pour les rendre réalisables".
Les Émirats arabes unis sont l’un des membres-clés de la coalition d’agression dirigée par l'Arabie saoudite contre le Yémen depuis mars 2015.
En 2014, la filiale canadienne du groupe américain General Dynamics a décroché un contrat de 15 milliards $ pour la fourniture de véhicules blindés à l’Arabie saoudite. Il s'agit du plus important contrat d’exportation jamais conclu dans l’histoire du pays, selon l’ancien premier ministre conservateur canadien, Stephen Harper, qui visitait les locaux de l'usine General Dynamics, en mai 2014.  
Share/Save/Bookmark