Le ministre russe de la Défense appelle son homologue allemande à « lire l’histoire »

Taghrib (APT)
Le ministre russe de la Défense a recommandé à son homologue allemande de ne plus appeler les pays occidentaux à renforcer leur position face à la Russie.
date de publication : Sunday 12 August 2018 17:00
Code d'article: 350392
 
Sur le plateau de la chaîne de télévision Rossiya 24, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a déclaré, le samedi 11 août au soir, que l’Allemagne devrait se rappeler des leçons de l’histoire des relations russo-allemandes.

« La Russie est prête à se lancer dans une future coopération, mais elle n’accepte pas qu’on lui parle en la prenant de haut », a-t-il affirmé.

Sergueï Choïgou a appelé son homologue allemande Ursula von der Leyen à se rappeler de ce que son pays avait fait avec la Russie ainsi que de la réaction de Moscou à son encontre.

« En ce qui concerne un dialogue avec la Russie en tentant d’être en position de force, il faut que vous vous référiez à l’histoire. Si vous ne lisez pas vous-mêmes l’histoire, demandez à vos grands-pères quelles sont les conséquences lorsque l’on prend la Russie de haut. Ils pourront probablement vous le raconter », a dit Sergueï Choïgou à son homologue allemande.

Ursula von der Leyen avait récemment appelé les pays occidentaux à renforcer leur position face à la Russie.

Le ministre russe de la Défense s’est ensuite attardé sur le dossier syrien pour dire que la libération du Sud et de l’Ouest des mains des groupes terroristes constituait une grande victoire.

Il a également demandé aux pays occidentaux de ne pas se contenter de dire, en paroles, qu’ils respectaient l’intégrité territoriale de la Syrie et que ce pays avait besoin d’aide.
« Il faut que les pays occidentaux entreprennent des mesures transparentes et concrètes pour aider la Syrie », a-t-il souligné.

Et d’ajouter : « Plusieurs localités dans la province de Raqqa en Syrie et dans celle de Mossoul en Irak, ainsi que le camp de réfugiés de Rukban, sont dépourvus d’eau potable et d’électricité, mais personne n’en parle ».
Dans une autre partie de son entretien télévisé, le ministre a réaffirmé que les ventes d’armes russes avaient augmenté de 11 %.

Rosoboronexport, l’agence chargée des exportations du complexe militaro-industriel russe, a récemment annoncé que les exportations d’armes russe n’avaient pas été réduites malgré les sanctions des États-Unis.
Share/Save/Bookmark