Une implication militaire chinoise n'est pas nécessaire selon un expert russe

Taghrib (APT)
S’exprimant sur une éventuelle participation de l’armée chinoise en Syrie, un expert russe a déclaré que les efforts de Pékin dans la reconstruction du pays seraient un cauchemar pour l’Occident ajoutant que l'implication militaire ne sera pas nécessaire.
date de publication : Tuesday 7 August 2018 11:35
Code d'article: 348760
 
Une implication militaire chinoise n
Cela intervient alors que l’ambassadeur chinois en Syrie Qi Qianjin a confié le vendredi 3 août au quotidien syrien Al-Watan que l’armée chinoise était prête à participer, d’une manière ou d’une autre, à la prochaine offensive de l’armée syrienne contre les positions des terroristes à Idlib, notamment en raison de la présence de nombreux terroristes ouïgours près de Jisr al-Choghour.

Interrogé sur les relations entre les armées chinoise et syrienne, Qi Qianjin a répondu que leur coopération militaire se poursuit en matière de lutte contre le terrorisme.
 
« À l'heure actuelle, la participation de la Chine aux opérations de lutte contre le terrorisme en Syrie n'est absolument pas nécessaire. Les terroristes en Syrie ont été complètement éliminés dans la plupart des régions du pays, grâce au soutien de l’aviation russe des forces gouvernementales syriennes. L'opération antiterroriste de la Chine en Syrie est sans aucun doute un cauchemar pour les États-Unis, mais je ne pense pas que ce cauchemar soit aussi grave qu’était l'implication de la Russie en Syrie », a déclaré Igor Chatrov, analyste des questions politiques et le directeur adjoint de l’institut national du développement de l’idéologie moderne dans une interview accordée à la radio Sputnik.

Affirmant qu’il est probable qu’il y avait peut-être une mauvaise interprétation des propos de l’ambassadeur de la Chine en Syrie, l’expert russe ajoute : « En fait, l’ambassadeur chinois a déclaré que Pékin continuerait à fournir une aide humanitaire à la Syrie, et nous avons vu que ces contributions avaient été faites ces dernières années. Les paroles de l’ambassadeur chinois avaient peut-être été mal interprétées. À mon avis, la Chine sera impliquée dans la reconstruction d'après-guerre en Syrie, à côté de la Russie et d'autres pays intéressés par un règlement pacifique du conflit en Syrie, et c'est là que le cauchemar de l'Occident commencera. Il semble que l’Occident n’ait aucun intérêt à s’engager sérieusement dans des projets de reconstruction de la Syrie après la fin de la guerre ».

Depuis le début de la crise syrienne, Pékin n'a pas déployé ses forces militaires en Syrie, mais y envoie périodiquement des conseillers militaires.
Share/Save/Bookmark