Les USA reportent le lancement de leur plan en Palestine

Taghrib (APT)
Les États-Unis reportent l’annonce du lancement du « Deal du siècle ».
date de publication : Saturday 4 August 2018 12:00
Code d'article: 347884
 
Une source proche de la Maison-Blanche et de hauts responsables arabes ont déclaré jeudi que l’administration Trump reportait de plusieurs mois le lancement de son soi-disant « Deal du siècle » dont le but est de rendre vaine la cause palestinienne.

Selon le journal israélien Israel Hayom, le responsable américain a déclaré que l’administration US avait décidé de ne pas présenter le « Deal du siècle » avant les élections de mi-mandat du Congrès, le 6 novembre, car certaines composantes du plan appellent à des concessions israéliennes et pourraient déplaire aux candidats républicains.

Le responsable a également déclaré que si les élections israéliennes ont lieu après les fêtes juives de septembre, l’administration US reportera encore plus le « Deal du siècle », car le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu ne pourra pas adopter en pleine campagne électorale certains articles de cet accord, dont la reconnaissance d’Abu Dis comme la capitale de la Palestine.

 
Les prochaines élections d’Israël sont prévues pour novembre 2019. Mais un parti unique pourrait provoquer des élections anticipées en se retirant de la coalition gouvernementale. En raison du large éventail de points de vue parmi les partis de la coalition, les gouvernements israéliens terminent rarement un mandat complet.

Israel Hayom précise aussi que le retard dans l’annonce du « Deal du siècle » n’est pas seulement dû à la tenue d’élections aux États-Unis et en Israël. Il existe des informations selon lesquelles la Jordanie, l’Égypte et l’Arabie saoudite auraient réclamé son ajournement et que l’Arabie saoudite avait privé Mohammed ben Salmane, prince héritier d’Arabie saoudite, de la gestion du dossier du « Deal du siècle », car ses déclarations, notamment sur Qods et l’interruption des liens avec la Jordanie, ont assombri l’image de l’Arabie saoudite.

Pour les experts des questions du Moyen-Orient, le « Deal du siècle » a pour but d’éliminer la question palestinienne dont la reconnaissance de Qods comme capitale d’Israël, l’annulation du droit au retour des réfugiés palestiniens dans leur patrie et la reconnaissance d’Abu Dis comme capitale de la Palestine.  

L’accord du siècle a provoqué un tollé général parmi les peuples et les responsables religieux et politiques du monde islamique.
Share/Save/Bookmark