Le régime israélien veut ouvrire sa voie pour attaquer la Syrie

Taghrib (APT)
Un expert militaire et stratégique syrien a fait allusion au transfert des Casques blancs en Jordanie, disant que cette force réapparaîtrait sous une nouvelle forme et dans un nouveau lieu.
date de publication : Wednesday 25 July 2018 12:20
Code d'article: 345580
 
Le régime israélien veut ouvrire sa voie pour attaquer la Syrie
Dans une interview exclusive avec l’agence de presse iranienne Tasnim, Mohammed Abbas, expert militaire et stratégique syrien, a révélé, ce mardi 24 juillet, l’implication du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne et des États-Unis dans la mise en place des Casques blancs.

Les Casques blancs et leur mission consistant à inverser la réalité !

« Les Casques blancs sont, sans aucun doute, une version humanitaire d’al-Qaïda. Ils servent d’organe médiatique et ont pour mission de nuire à la réputation du gouvernement syrien. Ce groupe est capable de produire de fausses nouvelles, notamment en lien avec les attaques chimiques, que ce soit à Khan Cheikhoun, à Douma, à Arbin, etc.

En effet, on a affaire à un groupe qui doit servir de “substitut à l’armée américaine”. Ce groupe a été transféré en Jordanie via le Golan et il se rendra ensuite au Canada, au Royaume-Uni et en France. Cette opération de transfert prouve l’importance toute particulière que revêtent les Casques blancs pour leurs créateurs.

En suivant différentes chaînes de télévision étrangères, je me suis rendu compte qu’elles diffusent, toutes les 30 minutes, une émission sur les Casques blancs auxquels on avait promis de décerner un prix Nobel. Cela signifierait le renforcement d’un levier de pression sur le gouvernement syrien.

Quant aux États-Unis, il est possible qu’ils continuent à soutenir les Casques blancs ou qu’ils se débarrassent d’eux, car ce groupe connaît une multitude de secrets, surtout en ce qui concerne les attaques chimiques contre différentes localités en Syrie.

En transférant ce groupe en Jordanie, les Américains veulent donner l’impression à leurs alliés qu’ils le protègent, alors que les États-Unis protègent uniquement ceux qui servent leurs intérêts. »

Les dessous de l’attaque israélienne contre Masyaf
« Par sa récente attaque visant Masyaf, Israël entendait détourner l’attention de l’opinion publique des événements en cours dans le nord et le sud de la Syrie.

Cette attaque compte parmi les moyens qu’utilise Israël pour maintenir la pression sur la Syrie. En effet, Israël entend suggérer qu’il dispose de moyens qu’il pourrait instrumentaliser contre la Syrie. »

La fin du jeu de rôle des Casques blancs ?
« Le rôle qu’ont joué les Casques blancs dans cette guerre de nature terroriste contre la Syrie ne prendra pas fin, mais il fera l’objet d’une métamorphose. Bref, les Casques blancs suivront leurs missions ailleurs et sous une autre forme.

Les grandes victoires qu’a enregistrées l’armée syrienne dans le Sud empêchent les Casques blancs d’y poursuivre leur présence, car leur mission consistant à inverser la réalité n’est plus cachée à personne. L’Occident et les pays agresseurs ne pouvaient jamais imaginer une telle puissance et persévérance chez les Syriens et ils ne pensaient pas que l’armée syrienne pourrait survivre à tous ces complots.

Là, il ne faut pas oublier la résistance épique de la nation syrienne et le soutien appuyé des amis de la Syrie : l’Iran, la Russie et la Résistance libanaise.

Il ne semble pas que les Casques blancs puissent continuer leur mission, que ce soit dans le Sud ou dans le Nord, car ces deux régions sont actuellement en train d’être nettoyées de la présence des terroristes.

Dans le même temps, la Turquie ne lésine sur rien pour recruter les terroristes qui ont été délogés des zones qu’ils contrôlaient, car ces mêmes terroristes ont été largement impliqués dans les scénarios d’attaques chimiques, à Khan Cheikhoun et à Khan al-Assal, qui visaient à discrétiser l’armée syrienne. »
 
Les États-Unis entravent le rétablissement de la sécurité en Syrie

« Le sud de la Syrie ne goûtera probablement pas de sitôt la paix et la sécurité, car les États-Unis sapent tous les efforts allant dans ce sens. En effet, les Américains entendent déstabiliser la Syrie pour pouvoir présenter le gouvernement syrien comme un État vaincu et incapable. Tant que Washington continuera de saper tous les efforts pour la paix et la stabilité, il sera difficile de voir une Syrie calme et stable.

En tout cas, il est actuellement plus probable que jamais que l’armée syrienne se dirige vers le Nord, notamment la ville d’Idlib, d’autant plus que les habitants du Nord-Est cherchent à récupérer leur identité et à vivre, de nouveau, sous la tutelle du gouvernement syrien.

Les États-Unis ne reconnaissent pas leur échec dans une conjoncture où la Résistance fait preuve de fermeté et étale sa puissance face au terrorisme. À présent, la Syrie et ses alliés ont tout : la volonté, la puissance et la capacité de décision. »
Share/Save/Bookmark