L'opposition met en garde contre l’implication de Londres dans le conflit syrien

Taghrib (APT)
Le chef de l’opposition officielle au Royaume-Uni a mis en garde contre les conséquences de l’implication de Londres dans une éventuelle action militaire contre la Syrie.
date de publication : Friday 13 April 2018 17:29
Code d'article: 324489
 
L
 
Le chef de l'opposition travailliste britannique Jeremy Corbyn a déclaré, ce jeudi 12 avril, qu’un "scénario dangereux" attendait les Américains en Syrie. Il veut que le Parlement soit consulté par le gouvernement de Theresa May avant toute opération militaire contre le gouvernement de Damas.

« Ce n'est pas seulement le gouvernement de Theresa May qui devra décider de l’implication du Royaume-Uni dans une attaque militaire contre la Syrie », a précisé M. Corbyn.

Ce dernier a souligné que l’escalade de la violence et l’intensification des conflits n'aideraient en rien la population syrienne. Il a ensuite rappelé à Theresa May les conséquences "indésirables" de l’implication du Royaume-Uni dans l’invasion de l'Irak en 2003.

Il a ajouté que toute nouvelle opération militaire en Syrie alourdirait le bilan des destructions et des morts dans un pays qui s’enlise depuis plus de sept ans.

Le gouvernement britannique est "convenu de la nécessité de prendre des mesures" pour atténuer la crise humanitaire et prévenir d'autres recours aux armes chimiques en Syrie, a indiqué le service de presse de la Première ministre britannique dans un communiqué publié ce jeudi. Cette décision intervient après une réunion entre les ministres britanniques et la Première ministre Theresa May tenue au bureau du cabinet pour discuter de l'éventuelle réponse du Royaume-Uni à une attaque chimique présumée en Syrie, rapporte Reuters.
Share/Save/Bookmark