Washington accuse de nouveau l'attaque chimique menée par l'armée syrienne

Taghrib (APT)
Les Etats-Unis ont accusé une nouvelle fois dimanche une possible attaque chimique des forces syriennes dans la Ghouta orientale, près de Damas.
date de publication : Sunday 8 April 2018 13:27
Code d'article: 323345
 
Washington accuse de nouveau l
L'attaque chimique a été immédiatement démenti par les médias d'Etat syriens.

"Ces informations, si elles sont confirmées, sont effroyables et exigent une réponse immédiate de la communauté internationale", a lancé la porte-parole du Département d'Etat Heather Nauert dans un communiqué.

"Le régime et ses soutiens doivent être tenus responsables, et toute nouvelle attaque doit être empêchée immédiatement", a-t-elle poursuivi.


Les Occidentaux dont les Etats-Unis ont accusé à plusieurs reprises la Syrie d'avoir utilisé l'arme chimique contre les rebelles depuis le début du conflit.

L'OSDH, qui dispose d'un vaste réseaux de sources sur le terrain, a assuré ne pas être en mesure de "confirmer ou de nier" les accusations d'attaques chimiques.

Les forces gouvernementales ont déjà reconquis 95% des zones rebelles de la Ghouta, à la faveur d'une vaste opération pilonnage meurtrier initié le 18 février mais aussi d'accords d'évacuation parrainés par la Russie.

 
Share/Save/Bookmark