Un combattant extrémiste malien remis à la CPI pour des crimes de guerre

Taghrib (APT)
Un extrémiste malien accusé de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre a été remis samedi à la Cour pénale internationale (CPI), où il devra répondre d'atrocités commises à Tombouctou en 2012 et 2013.
date de publication : Sunday 1 April 2018 13:59
Code d'article: 321814
 
Un combattant extrémiste malien remis à la CPI pour des crimes de guerre
Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed Ag Mahmoud est accusé d'avoir participé à la destruction de mausolées dans la ville malienne et d’être responsable de viol et d'esclavage sexuel commis dans le contexte de mariages forcés.
 
"Il aurait participé à la politique de mariages forcés dont des tombouctiennes ont été victimes, qui ont donné lieu à des viols répétés et à la réduction de femmes et de jeunes filles à l’état d’esclaves sexuelles", a indiqué la CPI dans un communiqué.

Des accusations de torture pèsent également contre l'extrémiste, qui a été remis à la CPI par les autorités maliennes et transféré au centre pénitentiaire de la Cour, à La Haye.

M. Al Hassan, 40 ans et de nationalité malienne, aurait été membre d’Ansar Eddine et commissaire de la Police religieuse à Tombouctou.

 
Share/Save/Bookmark