Egypte: jour d'élection dans une ville frappée par Daech

Taghrib (APT)
Il y a un an, la ville de Tanta était frappée par un attentat du groupe Daech. Mardi, malgré une campagne du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi axée sur la sécurité, les électeurs étaient rares dans les bureaux de vote.
date de publication : Wednesday 28 March 2018 14:16
Code d'article: 321086
 
Egypte: jour d
"Le nombre de personnes ayant voté depuis le début lundi de l'élection est de 792 sur un total de 3.407 électeurs inscrits", indique en milieu de journée Wael Mannaa, le magistrat chargé de superviser l'élection présidentielle dans l'un des bureaux de cette ville du Delta du Nil, dans le nord de l'Egypte.

Dans un autre bureau, selon le juge Mahmoud Chetat, ce sont "environ 800 sur 4.000 inscrits" qui ont voté.

Dans les deux cas, la participation se situe autour des 20% au deuxième jour du scrutin qui doit se poursuivre sur trois jours. Aucun chiffre officiel n'avait été publié sur le plan national mardi soir.

Archi-favori, le président Sissi a pour seul adversaire Moussa Mostafa Moussa, l'un de ses partisans affichés. Les concurrents sérieux du président ont été emprisonnés ou découragés, faisant du taux de participation l'unique enjeu de ce scrutin.

Dans les rues de Tanta, couvertes de bannières électorales, une voiture diffuse des chansons patriotiques. Mais, dans cette élection jouée d'avance, les habitants vaquent à leurs occupations habituelles désertant les bureaux de vote.

"Nous votons pour remplir notre devoir national même si la victoire de Sissi est garantie", confirme à l'AFP Mahmoud Abdel Hafiz, un retraité après avoir déposé son bulletin de vote dans l'urne.

Dans trois bureaux de vote autour de l'église Mar Girgis, où 28 personnes avaient péri dans un attentat suicide de Daech le 9 avril 2017, seuls un ou deux électeurs viennent déposer leur bulletin dans l'urne toutes les dix minutes environ. Parmi eux, les jeunes sont rares.

"Je boycotte cette élection car je considère ça comme une mise en scène", déclare Mohamed Ahmed, un étudiant en médecine de 21 ans, installé dans un café sur une place de la ville.

 
Share/Save/Bookmark