Turkménistan: législatives centrées sur le fils du puissant président

Taghrib (APT)
Les Turkmènes ont voté dimanche pour élire leurs députés, l'un des candidats les plus en vue étant le fils du président Gourbangouly Berdymoukhamedov, qui pourrait marcher sur les traces de son père, régnant sans partage sur cette ex-république soviétique riche en gaz.
date de publication : Monday 26 March 2018 16:35
Code d'article: 320632
 
Turkménistan: législatives centrées sur le fils du puissant président
Les bureaux de vote ont ouvert à 02h00 GMT et fermé à 14H00 GMT, a constaté un journaliste de l'AFP.
 
Le taux de participation s'est établi à 91,7%, soit presque le double du minimum de 50% nécessaire pour valider le scrutin, a annoncé la commission électorale.

Les résultats seront annoncés lundi, a-t-elle précisé.

Au total, 284 candidats étaient en lice pour 125 sièges au parlement, dont le fils du président, Serdar Berdymoukhamedov, 36 ans, qui défend son siège dans la région d'Akhal jouxtant la capitale. Il est quasiment certain de l'emporter avec une large avance.

L'opposition n'est pas institutionnellement reconnue dans cet Etat où aucune élection n'a été jugée libre et équitable par des observateurs occidentaux et où Gourbangouly Berdymoukhamedov a été réélu en février 2017 avec plus de 97% des voix.

Selon la Constitution, amendée en 2016 pour notamment allonger le mandat présidentiel de cinq à sept ans, le président est à la fois chef de l'Etat et du gouvernement.

En cas d'incapacité, il est remplacé par le président du parlement. Selon des observateurs, Serdar Berdymoukhamedov pourrait être nommé rapidement à ce poste. Il a été vu récemment dans la délégation turkmène qui s'est rendue au Kazakhstan voisin, où il a été photographié lors d'une rencontre avec le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev.

Le Turkménistan, l'une des cinq ex-républiques soviétiques d'Asie centrale, dispose d'énormes réserves de gaz et de pétrole convoitées tant par la Chine que par la Russie et l'Union européenne.

Arrivé au pouvoir en 2006, Gourbangouly Berdymoukhamedov, qui s'est autoproclamé "père des Turkmènes", a développé le culte de la personnalité à l'instar de son prédécesseur Saparmourat Niazov, et bénéficie comme lui d'une statue en or à son effigie à Achkhabad.
Share/Save/Bookmark