La crise politique du Myanmar d'Aung San Suu Kyi

Taghrib (APT)
La présidence par intérim du Myanmar pourra être assurée par le Parlement à hauteur de sept jours ouvrés, a rappelé mercredi le bureau du président.
date de publication : Thursday 22 March 2018 13:12
Code d'article: 319898
 
La crise politique du Myanmar d
Celui-ci avait annoncé un peu plus tôt dans la journée la démission du président Htin Kyaw pour raisons de santé.

Le premier vice-président du Myanmar, Myint Swe, va assumer cet intérim, conformément à l'article 73 de la Constitution, jusqu'à ce que le Parlement élise un nouveau chef de l'Etat, a indiqué à Xinhua Zaw Htay, le directeur général de la présidence, après la démission du chef de l'Etat. Il a ajouté que ce dernier avait subi un traitement médical en janvier dernier à Singapour et qu'il avait insisté pour démissionner.

Htin Kyaw, 72 ans, avait été élu président du Myanmar en mars 2016, après la victoire de la Ligue nationale pour la démocratie (NLD) d'Aung San Suu Kyi aux élections générales en 2015.

Parallèlement, le président de la chambre basse du Parlement, Win Myint, a également démissionné, a annoncé mercredi le vice-président de la Chambre des représentants, Khun Myat, lors d'une session parlementaire.
Share/Save/Bookmark