Iran : Total se montre fidèle à ses engagements

Taghrib (APT)
Le président-directeur général du groupe Total, Patrick Pouyanné, a souligné ce dimanche que même si les États-Unis se retiraient de l’accord nucléaire conclu avec l’Iran, cette entreprise resterait fidèle à ses engagements.
date de publication : Monday 19 March 2018 12:28
Code d'article: 319253
 
Iran : Total se montre fidèle à ses engagements
« Si le président américain Donald Trump se retire unilatéralement de l’accord nucléaire conclu en juillet 2015 entre l’Iran et le groupe des 5+1 et rétablit les sanctions anti-iraniennes, le groupe Total restera fidèle à ses engagements en Iran concernant le développement du projet gazier de Pars-Sud et demandera [à la partie américaine] d’être exempté des sanctions pour pouvoir continuer ses activités en Iran », a-t-il fait savoir.

Total a signé le lundi 3 juillet 2017 un accord avec l’Iran en vue de développer la phase 11 de Pars-Sud, le plus grand gisement de gaz naturel au monde. Le projet en question est estimé à quelque deux milliards de dollars.

Avec la mise en œuvre de ce projet, la valeur totale du contrat pour le développement de la phase 11 de Pars-Sud sera de quatre milliards et 800 millions de dollars, ce qui permettra augmenter la production iranienne de 56 millions de mètres cubes par jour pour ce gisement de gaz que l’Iran partage avec le Qatar.

Il s’agit du premier contrat qui a été signé depuis la levée des sanctions anti-iraniennes.

Un consortium international dirigé par Total a été créé.

La PetroChina et la compagnie iranienne Petropars, filiale de la Compagnie nationale iranienne de pétrole (NIOC), font également partie de ce groupe.

La part de Total en tant que principal membre de ce consortium est de 50,1 %. La branche internationale de la compagnie pétrolière chinoise PetroChina et la compagnie iranienne Petropars y prennent part respectivement à hauteur de 30 et de 19,9 %.
 
Share/Save/Bookmark