Israël craint des forces chiites dans le sud de la Syrie

Taghrib (APT)
Moscou et Tel-Aviv se sont penchés sur la question de la présence des forces chiites à proximité de la frontière de la Palestine occupée, qui débouchera, selon l’ambassadeur israélien en Russie, sur des affrontements.
date de publication : Thursday 15 March 2018 10:53
Code d'article: 318376
 
Israël craint des forces chiites dans le sud de la Syrie
Gary Koren, ambassadeur israélien à Moscou, a affirmé que Tel-Aviv était en contact avec Moscou pour discuter d’un retrait des forces chiites de la zone de désescalade instaurée dans le sud de la Syrie, a rapporté Fars News.

Lors d’une interview accordée à Sputnik, Koren a déclaré que l’accord conclu sur la création de zones de désescalade dans le sud de la Syrie, près de la frontière de la Palestine occupée, prévoyait un retrait des groupes chiites de cette zone.

En affirmant qu’il connaissait bien le contenu de cet accord, il a précisé :

« Nous sommes en contact avec Moscou et nous espérons que les accords [sur le retrait des forces chiites] seront mis en application au plus vite.

Je n’entre pas dans les détails, mais je peux vous assurer que cette question est suivie au plus haut niveau du gouvernement. Toute coopération avec la communauté internationale, y compris la Russie et les États-Unis, aboutissant à un retrait des forces chiites et iraniennes du sud de la Syrie revêt une importance cruciale pour nous. La tentative de l’Iran de déployer certaines unités liées au Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) à la frontière syrienne avec la Palestine occupée pourrait exacerber les tensions dans le sud de la Syrie. »

En prétendant qu’Israël n’avait pas l’intention d’intervenir dans la crise syrienne, Koren a déclaré : « Nous ne supporterons aucune violation de nos lignes rouges et nous y apporterons une réponse appropriée si une telle chose se produit. »
Share/Save/Bookmark