L'armée turque vise l'encerclement total de la ville kurde d'Afrine

Taghrib (APT)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a dit espérer que son armée puisse encercler totalement, mercredi, la ville syrienne d'Afrine, dans le cadre de l'offensive lancée le 20 janvier pour chasser une force kurde syrienne (YPG) de cette région frontalière de la Turquie.
date de publication : Wednesday 14 March 2018 16:55
Code d'article: 318281
 
Face au spectre d'un siège ou d'un assaut sur cette cité de quelque 350.000 habitants, de nombreux civils tentent de fuir la ville --qui manque d'eau et d'électricité-- ou de s'approvisionner en nourriture et médicaments, faisant craindre un nouveau drame humanitaire en Syrie.

La population paie le plus lourd tribut des sept années de rébellion qui ensanglantent un pays en ruines et morcelé.


Dans le nord-ouest de la Syrie, l'armée turque et des supplétifs syriens ont eux quasiment encerclé la ville d'Afrine, principale cible de leur offensive sur le bastion des Unités de protection du peuple (YPG).

Considérée comme un groupe "terroriste" par Ankara, cette milice kurde a été un allié précieux de Washington et des Occidentaux en Syrie.

"Nous nous sommes un peu rapprochés d'Afrine. J'espère, si Dieu le veut, qu'Afrine sera complètement tombée d'ici ce soir", a dit mercredi Recep Tayyip Erdogan dans un discours télévisé.

La présidence turque a ensuite tempéré ces propos, assurant que M. Erdogan espérait en fait que "l'encerclement" de la ville soit "totalement achevé d'ici ce (mercredi) soir".

Ces déclarations surviennent alors que le chef de la diplomatie turque, Mevlüt Cavusoglu, rencontre son homologue russe Sergueï Lavrov à Moscou, un allié indéfectible de Damas qui a dénoncé l'offensive turque.

 
Share/Save/Bookmark