Plus de 60% de la Ghouta orientale est sous le contrôle de l'armée syrienne

Taghrib (APT)
Les forces du gouvernement syrien contrôlent 60% des zones rebelles de la Ghouta orientale, dans la banlieue de Damas, après 13 jours de combats, a rapporté lundi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), un réseau d'observateurs basé à Londres.
date de publication : Wednesday 14 March 2018 13:29
Code d'article: 318146
 
Plus de 60% de la Ghouta orientale est sous le contrôle de l
De violents affrontements font rage depuis minuit entre les rebelles et les forces du gouvernement, principalement près des villes de Harasta et d'Arbeen, dans la Ghouta orientale, a indiqué l'OSDH.

Selon l'observatoire, les forces syriennes, avec l'appui des Russes, ont réussi à isoler complètement Harasta, dans l'ouest de la Ghouta orientale.

Les forces du gouvernement ont également isolé un bastion rebelle clé dans le district de Douma, où l'Armée de l'Islam, principal groupe rebelle de la Ghouta orientale, se réfugie.

La veille, l'armée syrienne a divisé la Ghouta orientale en trois parties, durcissant le siège sur Douma au nord, sur la ville de Harasta à l'ouest et sur d'autres villes et villages dans le sud de la Ghouta orientale.

La Ghouta orientale, région agricole de 105 km² faite de villes et de champs, est la dernière menace pour Damas en raison de sa proximité avec les quartiers contrôlés par le gouvernement à l'est de la capitale et des attaques de mortiers qui visent des quartiers résidentiels de la capitale.

Quatre grands groupes rebelles se battent actuellement dans la Ghouta orientale, à savoir l'Armée de l'Islam, Failaq al-Rahman, Ahrar al-Sham et le Comité de libération du Levant, plus connu sous le nom de Front al-Nosra (lié à Al-Qaïda).

 
Share/Save/Bookmark