La mainmise totale israélienne sur la Cisjordanie

Taghrib (APT)
Lors d’une conférence à Qods occupée, Israël a fait part de sa volonté d’étendre sa souveraineté sur toute la Cisjordanie et d’avoir ainsi la main mise sur tout le territoire cisjordanien.
date de publication : Tuesday 13 March 2018 12:29
Code d'article: 317887
 
La mainmise totale israélienne sur la Cisjordanie
Reuven Rivlin, président du régime israélien, a appelé à l’examen d’une mainmise totale d’Israël sur toute la Cisjordanie en précisant qu’il ne veut pas se contenter de petites parcelles de cette région, a rapporté Fars news.

« La souveraineté et la loi d’Israël doivent être appliquées sur toute la Cisjordanie. Je ne veux pas dire qu’il faut annexer petit à petit la Cisjordanie. C’est une erreur de penser que la loi d’Israël pourrait être appliquée seulement dans certaines parties de la Cisjordanie », a ajouté Reuven Rivlin.

« Certains pensent que tout peut s’arranger en partageant la terre et en se séparant des voisins palestiniens, mais beaucoup d’autres ne croient pas à ce partage. Nous disposons d’assez de temps pour étendre la souveraineté d’Israël et ses lois sur toute la Cisjordanie », a-t-il poursuivi.

Avant 1948, les sionistes avaient commencé à mettre en œuvre leur plan préconçu en achetant les territoires palestiniens avant d’accepter par la suite la résolution adoptée par les Nations unies sur le partage de territoires. Mais la création du régime sioniste en 1948 a fait perdre environ 80 % des territoires palestiniens. En 1967, la situation a pris une nouvelle tournure et Israël s’est quand même emparé de la Cisjordanie, de la bande de Gaza, du désert du Sinaï et des hauteurs du Golan, multipliant ses territoires par 4.

Lors de la guerre de 1967, Israël a occupé tout le territoire palestinien, les hauteurs du Golan en Syrie et le désert du Sinaï. En prenant son temps, ce régime a commencé à confisquer les territoires des Palestiniens avant de construire des colonies dans la bande de Gaza et en Cisjordanie.

Bien que les Nations unies aient qualifié d’illégitime la poursuite de l’occupation des territoires par Israël en 1967, Tel-Aviv a tout de même continué à s’approprier des territoires palestiniens et à construire un mur de séparation pour démarquer son territoire.

En 1993, les accords d’Oslo ont été signés. Ces accords sont considérés comme un grand acquis pour la Palestine et un pas en arrière pour Israël. Mais le régime ne s’est pas arrêté là. Il a transféré ses soldats jusque dans les frontières illégitimes pour continuer à martyriser la population palestinienne.  

Israël a ainsi pris le contrôle des entrées et des sorties des villes et de toutes les routes conduisant à la Cisjordanie. Les Palestiniens continuent à gérer les villes et environ 400 villages situés à l’intérieur de la ceinture créée par Israël, mais les ressources et les terres situées en dehors de cette ceinture sont confisqués et gérés par Israël. La Cisjordanie a donc été ainsi divisée en trois parties A, B et C.

La Partie A représente 3 % de la Cisjordanie est sous la gestion des Palestiniens. 68 % des Palestiniens vivent dans la partie B, mais 22 % de la surface de cette partie est contrôlé par Israël. La partie C représente 74 % de la Cisjordanie est sous l’emprise totale d’Israël.
Share/Save/Bookmark