L'Iran veut les données sur les pertes humaines liées à la guerre entre l'Iran et l'Irak

Taghrib (APT)
Le commandant iranien a exhorté le Pentagone à déclassifier les informations concernant les pertes humaines pendant la guerre imposée par l'Irak de Saddam (guerre Iran-Irak 1980-88).
date de publication : Sunday 11 March 2018 16:24
Code d'article: 317515
 
L
Seyed Mohammad Baqerzadeh, conseiller principal du chef d'état-major du général de brigade iranien Seyed Mohammad Baqerzadeh, a fait ces remarques samedi lors d'une rencontre avec Peter Maurer, président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Il a demandé aux Américains de divulguer les données qui ont été transportées d'Irak au Pentagone pour clarifier le sort de ces prisonniers de guerre qui ont été martyrisés et enterrés. Le commandant iranien a souligné l'importance de stimuler la recherche des disparus en action (MIA).

Il a également évoqué le contexte des activités du CICR en Iran pendant la guerre imposée et demandé instamment que le CICR apporte son soutien logistique aux enquêtes transfrontières. Maurer, pour sa part, a apprécié les efforts déployés par le comité de recherche manquant de l'Iran et a appelé au soutien du CICR en Iran. Il a également appelé à la promotion de la coopération bilatérale entre les deux parties.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est une institution humanitaire basée à Genève, en Suisse, et trois fois lauréate du prix Nobel. Les États parties signataires aux quatre Conventions de Genève de 1949 et à leurs Protocoles additionnels de 1977 (Protocole I, Protocole II) et 2005 ont confié au CICR le mandat de protéger les victimes des conflits armés internationaux et internes.

Parmi ces victimes figurent des blessés de guerre, des prisonniers, des réfugiés, des civils et d'autres non-combattants.
Share/Save/Bookmark