Le président turc veut une intervention militaire de l'Otan en Syrie

Taghrib (APT)
Les forces de l’armée turque ont pris le contrôle de 850 km carrés et elles ont l’intention de les étendre à 2000.
date de publication : Sunday 11 March 2018 15:26
Code d'article: 317488
 
Le président turc veut une intervention militaire de l
« Jusqu’à présent 850 km carrés ont été repris aux terroristes » a déclaré le président turc en allusion à l’opération Rameau d’Olivier avant d’ajouter : « nous avons l’intention de les étendre à 2 000 km ».
 
 « Où il y aura un terroriste nous y serons pour le combattre », a affirmé Recep Tayyip Erdogan, président turc devant un rassemblement de partisans du Parti de la Justice et du Développement.
 
« Un des terroristes est parti à Pennsylvanie, un autre pour l’Allemagne et un troisième pour les Pays-Bas, mais où ils vont nous les traquerons et nous les trouverons », a précisé Erdogan en allusion à Fethullah Gülen notamment.
Erdogan a demandé à l’OTAN d’intervenir militairement en Syrie.

Il a appelé les forces de l’OTAN à se rendre en Syrie pour défendre les frontières turques face aux terroristes et Ankara a à plusieurs reprises annoncé par le passé que les frontières turques étaient considérées comme les lignes de front de l’OTAN.

« Je vais vous expliquer pourquoi vous ne mettez pas le pied en Syrie. Est-ce que la Turquie n’est pas un membre de l’OTAN ? Vous nous avez appelés à venir en Afghanistan, en Somalie et aux Balkans », s’est exclamé Erdogan.

« Si nous ne respections pas les principes moraux, nous achèverions la bataille d’Afrine en 3 jours. Après la région d’Afrine, nous nettoierons Manbij, Aïn al-Arabe, Tall Abyad, Rassoulin et Qamichi », a ajouté Erdogan.

« Les forces turques et les terroristes de l’Armée syrienne libre (ASL) sont à 3 km d’Afrine, alors que d’intenses affrontements sont en cours sur différents fronts », a annoncé Rami Abderrahmane, Directeur de l’« Observatoire syrien des Droits de l’Homme » (OSDH).
Share/Save/Bookmark