Un juif tunisien comme tête de liste d'Ennahda à Monastir

Taghrib (APT)
En Tunisie, le parti islamo-conservateur Ennahdha n’en finit pas de surprendre… A l’approche des élections municipales, le 6 mai prochain, deux décisions ont fait date : la séparation du politique et du religieux annoncée lors de son dernier congrès, et la nomination d’un juif tunisien comme tête de liste à Monastir, au cours d’un scrutin local déterminant.
date de publication : Sunday 11 March 2018 14:44
Code d'article: 317464
 
Un juif tunisien comme tête de liste d
 
 
 
« Coup de maître » pour certains observateurs, étonnante « largesse d’esprit » pour d’autres, agression par les religieux Ennahdha a créé l’événement en jetant son dévolu sur Simon Slama. Le porte-parole du parti, Imed Khemiri, s’est félicité de cette investiture.
 
« Cela s’inscrit dans le choix qui a été fait de s’ouvrir à tous les Tunisiens et toutes les Tunisiennes, et à toutes les compétences nationales ». Simon Slama est fier d’avoir rejoint les rangs du parti de Rached Ghannouchi. Il ne voit aucune incompatibilité à porter les couleurs d’un parti qui se réfère à l’islam, car, à ses yeux, il est foncièrement laïque.
Share/Save/Bookmark