L'Arabie saoudite veut réduire sa haute production pétrolieère

Taghrib (APT)
L'Arabie saoudite a annoncé mercredi son intention de réduire la production et les exportations de pétrole le mois prochain afin de réduire les stocks excédentaires qui ont pesé sur les prix du brut.
date de publication : Wednesday 14 February 2018 16:43
Code d'article: 312232
 
L
La production de la Saudi Aramco en mars sera inférieure de 100.000 barils par jour (bj) à son niveau de février, tandis que les exportations resteront inférieures à sept millions de barils par jour (mbj), a indiqué le ministère de l'Energie.
 
 
"L'Arabie saoudite reste concentrée sur la réduction des stocks excédentaires de pétrole", a déclaré un porte-parole du ministère.

La volatilité des marchés est une préoccupation commune des producteurs et des consommateurs, et le royaume s'est engagé à atténuer cette volatilité et à en réduire les effets négatifs", a-t-il ajouté.

L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, a appelé le mois dernier à étendre la coopération entre l'Opep et les producteurs non membres de l'Opep au-delà de 2018, après qu'un accord de réduction de la production ait réussi à soutenir les prix.

Le prix du pétrole a chuté de plus de 110 dollars le baril en 2014 à environ 30 dollars début 2016. Mais il est remonté depuis lors et avoisine actuellement les 60 dollars.

Toutefois, l'offre excédentaire pèse sur le marché et la progression de la production pétrolière américaine freine les prix du pétrole, a estimé l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Le ministre saoudien de l'énergie, Khalid al-Falih, a estimé mercredi que la coopération entre l'Opep et ses alliés non membres de l'Opep stabiliserait les marchés pétroliers. "Notre degré élevé de coopération et de coordination continuera d'apporter les résultats escomptés", a-t-il déclaré lors d'une conférence à Ryad.

L'Arabie saoudite, encouragée par les Etats-Unis, a augmenté la production du pétrole au moment où Washington et ses alliés ont frappé l'Iran par de nombreuses sanctions. La mission de l'Arabie saoudite était réparer la manque de la production du pétrole iranien.

 
Share/Save/Bookmark