Yémen: le combat entre les groupes soutenus par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis

Taghrib (APT)
De violents combats ont de nouveau fait rage lundi entre force séparatistes et gouvernementales dans la grande ville portuaire d'Aden, dans le sud du Yémen, faisant 36 morts en deux jours.
date de publication : Tuesday 30 January 2018 14:18
Code d'article: 309011
 
 De violents combats ont de nouveau fait rage lundi entre force séparatistes soutenus par les Emirats arabes unis et  les partisans de Manousr Hadit allié de l'Arabie saoudite dans la grande ville portuaire d'Aden, dans le sud du Yémen, faisant 36 morts en deux jours.

"Les affrontements ont fait 36 morts et 185 blessés en deux jours", a indiqué en soirée le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) sur son compte Twitter. Un précédent bilan de sources sécuritaires avait fait état de 24 morts, civils et combattants.
 
Les combats aux chars et à l'artillerie qui ont éclaté dimanche entre les séparatistes, partisans de l'indépendance du Yémen du Sud, et les milices de Abd Rabbo Mansour Hadi, viennent compliquer davantage le conflit au Yémen qui oppose depuis trois ans Hadi aux révolutionnaires Houthis.

Ces séparatistes étaient préalablement alliés à M. Hadi, mais la relation s'est tendue après le limogeage en 2017 par le président du gouverneur d'Aden, Aidarous al-Zoubaidi, qui a formé un Conseil de transition du sud, une autorité parallèle dominée par des séparatistes.

Le Yémen du sud était un Etat indépendant avant sa fusion avec le Nord en 1990.

Lundi soir, les combats se sont intensifiés, selon des sources de sécurité. Les forces séparatistes n'étaient plus qu'à un kilomètre du palais présidentiel dans le quartier Krater et elles auraient pris deux camps militaires au nord de l'aéroport.

 
Share/Save/Bookmark