Un groupe d'opposition syrienne accuse Damas de tuer un de ses membres

Taghrib (APT)
La principale instance de l'opposition syrienne a tenu samedi le gouvernement pour responsable de la mort mystérieuse d'un de ses membres après un accident de voiture dans la capitale Damas.
date de publication : Sunday 14 January 2018 16:28
Code d'article: 305486
 
Un groupe d
Mounir Darwich, écrivain de 80 ans, était le fondateur d'un groupe d'opposition basé au Caire et considéré comme "toléré" par le gouvernement syrien.
 
Il avait rejoint en novembre le Comité des négociations syriennes (CNS), qui avait remplacé le Haut comité des négociations (HCN), mais vivait toujours à Damas.

Dans un communiqué publié samedi, le CNS a déclaré que M. Darwich a été "percuté devant son domicile à Damas par un véhicule qui a pris la fuite".

"Nous tenons le régime responsable de la mort de Mounir Darwich", a fait savoir le CNS, qualifiant cet incident "d'assassinat".

M. Darwich, qui avait participé au "Groupe du Caire" en juin et juillet 2017, y avait manifesté "un niveau élevé d'expertise et de pragmatisme", a dit M. de Mistura, saluant "ses connaissances et son humilité".

Firas al-Khalidi, qui dirige le "Groupe du Caire", a déclaré à l'AFP que la cause exacte de la mort restait floue.


 
Share/Save/Bookmark