L'Algérie célèbre sa Nouvel An traditionnel

Taghrib (APT)
Bonne année 2968 ! L'Algérie célèbre vendredi Yennayer, le Nouvel an berbère, décrété férié pour la première fois dans un pays d'Afrique du Nord, région où cette importante minorité revendique la reconnaissance de son identité.
date de publication : Friday 12 January 2018 19:03
Code d'article: 305156
 
L
Repas de fête autour d'un copieux couscous accompagné de volaille ou de brebis, chants, jeux traditionnels, théâtre et parades équestres sont comme chaque année au menu des festivités, en plus de nombreuses manifestations officielles organisées pour la première fois par les autorités à travers le pays.

"Traditionnellement, nous célébrons Yennayer en famille autour d'un repas copieux à base de volaille, mélangée à de la viande séchée", explique Samia Moumni, en s'affairant à préparer sous un petit chapiteau diverses variétés de couscous kabyles à Tizi-Ouzou, principale ville de Kabylie, où vendredi 3.000 personnes devaient partager un repas géant dans le stade.

Cette région montagneuse à l'est d'Alger abrite la plus importante population berbère d'Algérie, pays qui compte quelque 10 millions de Berbérophones, soit un quart de sa population: Kabyles, mais aussi Mozabites dans la Vallée du Mzab (centre), Chaouis dans les Aurès (est) ou Touaregs (sud).

Jeudi soir, les habitants d'Ath El Kacem, village kabyle situé au pied de la montagne du Djurdjura, à une cinquantaine de km au sud de Tizi-Ouzou, ont bravé un froid glacial pour partager un "imensi n'yennayer", repas collectif fait de couscous au poulet.

 
Share/Save/Bookmark