Nouvel oléoduc entre Kirkouk et la Turquie

Taghrib (APT)
Le ministère irakien du Pétrole a lancé dimanche un appel d'offres pour la construction d'un nouvel oléoduc reliant les champs pétroliers de la province de Kirkouk, repris récemment aux Kurdes, à la frontière turque.
date de publication : Monday 25 December 2017 13:22
Code d'article: 301401
 
Nouvel oléoduc entre Kirkouk et la Turquie
Cet oléoduc de 350 km et d'une capacité de "plus d'un million de barils par jour" suivra le même tracé que l'ancien, construit dans les années 1980 mais hors d'usage en raison des multiples attaques et pillages du groupe Daech ces dernières années.

L'objectif est d'acheminer vers le terminal turc de Ceyhan, via le poste-frontière de Fichkhabour, le pétrole de la province de Kirkouk, dont le gouvernement fédéral a repris en octobre le contrôle par la force aux dépens des autorités régionales du Kurdistan.

L'appel d'offres s'adresse aux "compagnies internationales et locales" et sera financé sous forme de "Build, Operate and Transfer" (BOT, "Construire, exploiter et transférer"). Le ministère précise que 25% du projet doit être accordé à des compagnies locales.

La date pour déposer les dossiers a été fixée au 24 janvier 2018.

Après avoir d'abord envisagé de réhabiliter l'ancien oléoduc, le Premier ministre Haider al-Abadi avait annoncé mi-novembre qu'il optait pour la construction d'un nouveau.

Avant que les insurgés ne s'emparent en 2014 de près d'un tiers du pays, l'Irak acheminait entre 250.000 et 400.000 barils de pétrole par jour vers la Turquie via cet oléoduc.

La nouvelle conduite partira de Baïji, dans la province de Salaheddine, et remontera jusqu'au poste-frontière de Fichkhabour avec la Turquie, dans le nord de l'Irak.

La portion de 90 kilomètres reliant les champs pétroliers de Kirkouk à Baïji, et celle de Fichkhabour à Ceyhan, n'ont pas besoin d'être réparées.

 
Share/Save/Bookmark
Mots-clés: Irak pétrole, pétrole irakien, Irak Turquie pétrole, Irak nouveau oléoduc