Ryad intercepte un nouveau missile yéménite et accuse toujours l'Iran

Taghrib (APT)
L'Arabie saoudite a intercepté mardi au-dessus de Ryad, pour la deuxième fois en deux mois, un missile balistique tiré par les Yéménites, et a mis en cause l'Iran.
date de publication : Wednesday 20 December 2017 11:37
Code d'article: 300495
 
Ryad intercepte un nouveau missile yéménite et accuse toujours l
Le royaume saoudien s'est pour sa part empressé de qualifier ce nouveau tir d"Irano-Houthi", quelques jours après les déclarations de Washington selon lesquelles un missile tiré le 4 novembre sur Ryad était de "fabrication iranienne".

"Un missile balistique tiré depuis le Yémen a été intercepté et détruit dans le sud de Ryad, sans faire de victimes", a ainsi déclaré Turki al-Malki, le porte-parole de la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite qui mène une grande offensive contre le Yémen.

"Il visait des zones résidentielles très peuplées à Ryad", a-t-il souligné.

Alors que le tir effectué par les Yéménites le 4 novembre ciblait l'aéroport international, celui de mardi visait le palais Yamama, une résidence officielle du roi Salmane, a avancé sur Twitter la chaîne de télévision yéménite Al-Masirah.

"Le palais du régime saoudo-américano-sioniste et toutes ses installations militaires et pétrolières sont à la portée de nos missiles", ont menacé les Yéménites, affirmant avoir eu recours à un missile Burkan ("volcan", en arabe) H-2.

La crise politique du Yémen est devenue humanitaire lorsque l'Arabie saoudite et ses alliés ont commencé une offensive contre le pauvre pays pour monter Abd Raboo Mansour Hadi au trône en fuite en Arabie saoudite.
Share/Save/Bookmark