L’assemblée mondiale des Femmes musulmanes est aussi importante que le Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques

Taghrib (APT)
La Femme occupe une place distinguée dans la société islamique et L’assemblée mondiale des Femmes musulmanes est aussi importante que le Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques, a déclaré le secrétaire général du Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques.
date de publication : Thursday 7 December 2017 18:31
Code d'article: 297858
 
Actuellement, les efforts dans la voie du développement d’inviter au bien et empêcher le mal est devenu une obligation nécessaire dans la société islamique et les femmes ont un rôle clé dans cette question, a dit l’ayatollah Mohsen Araki dans la 16e réunion du conseil d’administration de l’assemblée des Femmes musulmanes.

Les femmes peuvent un grand rôle dans le changement de la société et ce changement peut être positif ou négatif. Donc, les pays occidentaux ont profité de ce potentiel pour des changements négatifs dans la société, a-t-il indiqué.

En tant qu’une société islamique, est-ce qu’on ne peut pas profiter du potentiel des femmes pour instruire la société et de bonnes générations ?, a-t-il interrogé.

Les ennemis de l’islam ont décidé de faire pousser notre société vers le vice et pour réaliser cela, ils ont visé la société des femmes, a-t-il précisé.

Inviter au bien et empêcher le mal font partie des obligations divines qui soutiennent d’autres obligations de la religion, a-t-il marqué.

Dans une autre partie de son discours, le secrétaire général du Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques a demandé aux femmes de compter sur leurs forces. Il demande aux femmes musulmanes de profiter de tous les potentiels des femmes musulmanes dans les pays islamiques. Les femmes musulmanes doivent renforcer cette organisation du point de vue de la pensée, de la science et de l’économie, a-t-il suivi.

L’ayatollah Araki a demandé au conseil d’administration et aux membres de cet assemblée de créer un fond pour soutenir les femmes chercheuses, a-t-il  ajouté.
 
 
Share/Save/Bookmark