Les Emirats expulsent vers Le Caire un sérieux rival de Sissi

Taghrib (APT)
L'ex-Premier ministre égyptien Ahmed Chafiq, qui a annoncé son intention d'être candidat à la présidentielle prévue en 2018, est arrivé samedi soir au Caire après son expulsion par les Emirats arabes unis, où il vivait en exil depuis 2012.
date de publication : Sunday 3 December 2017 14:12
Code d'article: 297004
 
M. Chafiq a atterri en soirée à l'aéroport du Caire qu'il a quitté rapidement vers une destination inconnue, selon un responsable aéroportuaire.

L'ancien Premier ministre de Moubarak a été interpellé dans la journée à son domicile aux Emirats et expulsé vers l'Egypte, ont indiqué deux proches à l'AFP.

L'agence de presse émiratie WAM a parallèlement annoncé que M. Chafiq avait quitté les Emirats pour revenir en Egypte, précisant que sa famille était restée dans le pays et sans parler d'expulsion.

En début de semaine, M. Chafiq avait annoncé son intention d'être candidat à la présidentielle égyptienne contre le président Abdel Fattah al-Sissi, qui va très probablement se présenter pour un deuxième mandat.

Quelques heures plus tard, il affirmait que les Emirats l'empêchaient de quitter leur territoire, suscitant la colère des autorités de ce pays du golfe Persique allié du régime Sissi.

Samedi, des responsables émiratis "sont venus le chercher chez lui et l'ont mis dans un avion privé. Ils ont dit qu'il retournerait au Caire car ils pouvaient seulement le renvoyer vers son pays d'origine", a indiqué l'une de ses proches.

Un autre a confirmé à l'AFP que M. Chafiq serait expulsé vers l'Egypte alors que son avocate, Dina Adly, indiquait sur Facebook que son client avait été "arrêté" pour être renvoyé en Egypte.

 
Share/Save/Bookmark