L'Opep devrait prolonger son accord de limitation

Taghrib (APT)
Les ministres de l'Energie de l'Opep et des partenaires du cartel, qui convergent vers Vienne pour une réunion jeudi, devraient parvenir à prolonger leur accord de limitation de la production malgré une situation géopolitique tendue.
date de publication : Tuesday 28 November 2017 12:49
Code d'article: 296101
 
L
Sauf surprise, cet accord de limitation décidé fin 2016 par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et auquel se sont joints d'autres producteurs, dont la Russie, devrait pouvoir être renouvelé, s'accordent à dire les analystes.
 
Son application depuis début 2017 a participé à une baisse des réserves mondiales et a fait remonter les prix. Les participants, qui avaient déjà étendu au printemps la durée de l'accord jusqu'à mars 2018, doivent désormais discuter de son futur.

- Virage saoudien -

Ainsi, l'arrivée au pouvoir en Arabie Saoudite, en juin, du fils du roi Salmane, qui a assuré son emprise sur le trône en faisant arrêter près de 200 personnalités en novembre, pourrait jouer en faveur de l'accord.

"Derrière (le ministre de l'Energie) Khaled al-Faleh se tient le décideur en chef, le prince héritier Mohammed ben Salmane, ou MBS", ont expliqué les analystes matières premières de RBC.

"Son plan de réforme de l'Etat aura plus de chance de réussite avec un baril de Brent à 60 dollars. Décevoir MBS peut conduire à tout, sauf à une promotion, et le ministre al-Faleh va devoir tout faire pour parvenir à ses fins", ont-ils ajouté.

Résultat, le ministre saoudien réclame publiquement une extension de l'accord jusqu'à la fin de l'année prochaine, quitte à trop gonfler les espoirs des investisseurs.

"L'Opep n'a pas très bien géré les attentes du marché, et nous nous attendons donc à un renouvellement jusqu'à fin 2018", a estimé pour l'AFP Joel Hancock, analyste spécialiste du pétrole chez Natixis.

 
Share/Save/Bookmark